Cause probable des changements d’appétit

Cause probable des changements d’appétit

Cause probable des changements d’appétit

Des changements soudains dans l’appétit d’une

personne indiquent parfois des troubles d’ordre physiologique ou émotif.

La perte d’appétit indique souvent l’imminence d’une maladie, avant même que n’apparaissent les symptômes habituels.

Perte d’appétit,

Cause probable des changements d’appétit

La façon dont une personne mange peut aussi fournir 

des indices sur son état émotif. Il arrive, par exemple, que les gens déprimés  ne se donnent plus la peine de manger ou que les gens très seuls mangent pour combler le vide de leur vie.

L’anorexie nerveuse se déclare souvent à  la suite d’un régime très sévère ou d’un refus prolongé de consommer des hydrates de carbone. Ainsi, s’il ne faut pas inquiéter des caprices alimentaires passagers, il faut cependant considérer toutes modifications brusques dans l’appétit d’une personne comme des indices de troubles de santé.

Qu’est qui provoque les troubles alimentaires

Les crises au sujet de la nourriture et l’utilisation d’aliments comme

moyen de pression peuvent provoquer chez un enfant

soit des aversions alimentaires ou, au contraire, le début d’une boulimie.

Toujours donner à un bébé une quantité fixe d’aliments selon un horaire rigide au lieu d’attendre qu’il manifeste sa faim peut inhiber son désir de s’exprimer, puis sa capacité même de

reconnaître les sensations de faim qu’il ressent. Les gens qui ont des troubles alimentaires nient presque toujours avoir faim, qu’ils soient boulimiques ou anorexiques.

Les données possibles

Par ailleurs, se servir d’aliments pour calmer les frustrations, les colères

ou les peines d’un enfant peut inhiber sa capacité de faire

face à ses émotions et le rendre plus tard trop complaisant à l’égard de la nourriture.

Toutefois , ne respecter aucune des préférences que manifestent

les jeunes entraîne inévitablement d’autres types de problèmes.

Forcer les enfants à manger ne donne jamais de résultats heureux ; dans ces conditions, certains vont même jusqu’à s’étouffer ou vomir.

Comme le plaisir qu’ils devraient normalement éprouver aux repas est gâché, ils en viennent à ne plus vouloir manger que des collations. L’adolescence est aussi un age plutôt difficile.

L’atmosphère de conflit résultant de discutions sur la nourriture à l’heure des repas amène généralement des adolescents à se rebeller contre le conception de l’alimentation qu’on  leur impose.

Généralement, il vaut mieux respecter les petits caprices alimentaires des enfants, puis des adolescents, que de les critiquer constamment, que de les critiquer constamment, car , à la longue, ces caprices sont sans doute moins malsains que les conséquences de conflits perpétuels.

 

A Propos 24recettes

Chercher aussi

COMMENT BIEN CHOISIR L’AIL

COMMENT BIEN CHOISIR L’AIL

COMMENT BIEN CHOISIR L’AIL Ce bulbe à saveur piquante membre de la famille de  des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *