Tout savoir sur l’utilisation du topinambour

Tout savoir sur l’utilisation du topinambour

Tout savoir sur l’utilisation du topinambour

Pour commencer, le topinambour se mange cru, cuit ou

mariné. Aussi, il s’apprête de diverses façons, notamment en purée, au gratin ou à la crème  Cru, il ajoute une touche rafraîchissante aux

salades, on le sert aussi en hors-d’œuvre (l’arroser d’un liquide acide pour l’empêcher de noircir). De ce fait, cuit, il remplace agréablement

les châtaignes  d’eau et les pommes de terre. En effet, on l’incorpore aux soupes, ragoûts, crêpes et beignets. Pourtant, il l’accompagne bien

le poireau et la volaille. Ainsi, le topinambour est transformé en alcool ou, séché, en une farine très  nourrissante.

Cuisson,

Tout savoir sur l’utilisation du topinambour

Tout d’abord, il est préférable d’abréger la cuisson du

topinambour, car 1 min ou 2 de trop et sa chair se

transforme facilement en une bouillie peu

savoureuse. Ensuite, la cuisson au four, à la vapeur et wok lui convient

bien ; prévoir de 30 à 45 min pour le cuire entier

au four, comme la pomme de terre, selon la grosseur,

de 10 à 15 min pour la cuisson à la vapeur, de 8 à 12 min

pour la cuisson à l’eau, de 5 à 7 min pour le sauter, et l’ajouter

au dernier moment si on le cuit au wok. Donc, éviter de

cuire le topinambour dans une casserole en aluminium

ou en fer, car il noircit au contact de ces métaux.

Origine du Topinambour

D’abord, tubercule d’une plante potagère vivace originaire d’Amérique

du Nord, le topinambour était cultivé par les Indiens qui

habitaient ce que l’on nomme maintenant la

Nouvelle-Angleterre. Mais en réalité, L’explorateur français Samuel de

champlain l’introduisit en France où on le nomma topinambour. Par exemple, on dit que

le mot «topinambour» aurait pour origine topinambus,  

le nom d’une tribu brésilienne qui visitait la  France au

moment où les français découvrirent ce légume. En conséquence, ceux-ci se

servirent de ce nom exotique pour mousser la vente du

tubercule ; ils l’appréciaient beaucoup, mais ce légume

car, durant la Seconde Guerre, le topinambour

était un des seuls légumes disponibles.

Comment l’identifier,

Tout savoir sur l’utilisation du topinambour

Avant tout, le plant de topinambour mesure entre 1,80 et 4 m de

haut. De même, il est tellement grand et décoratif que dans 

certaines régions, tels le Moyen-Orient et le sud des

Etats-Unis, on s’en sert pour délimiter les terrains ; il pousse facilement

et un peut difficilement s’en débarrasser, car il est

très résistant. Par conséquent, les topinambours mesurent de 7 à 10 cm de long

et de 3 à 6 cm de diamètre. Mais aussi, ils ressemblent au gingembre ;

car ils sont plus ou moins bosselés. De plus, leur chair blanche

jaunâtre est croquante, juteuse, sucrée, de saveur

délicate et recouverte d’une mince peau comestible

beige, parfois teintée de rouge ou de violet, selon la

nature du sol où ils poussent. Pour terminer, la saveur des topinambours

s’améliore avec le temps, surtout si on les récoltes après un léger gel.

Valeur nutritive

Cru
Eau 78 %
Protéines 2 g
Matières grasses 2 g
Glucides 17,4 g
Fibres 1,6 g
calories 76
Par 100 g

Il faut dire que, le topinambour cru est une excellente source de

potassium, une bonne source de fer et de thiamine ;

il contient de la niacine, du phosphore, du cuivre, du magnésium,

de l’acide folique et de l’acide pantothénique. Par ailleurs, ce légume

referme de l’inuline, un glucide voisin de

l’amidon, qui se transforme en fructose ; l’inuline provoque

des gaz chez certains. Toutefois, les personnes fragiles ou qui

consomment des topinambours pour la première fois devraient

n’en consommer qu’une petite portion. Pour finir, on le dit désinfectant

énergétique et galactogène.

Achat

Premièrement, choisir de petits topinambours fermes, avec

peau intacte. En conclusion, écarter les tubercules qui sont teintés

de vert ou qui ont commencé à germer

Préparation

Pour éviter que les topinambours ne noircissent au

contact de l’air lorsqu’ils sont coupés, les tremper

dans une eau citronnée ou vinaigrée. Enfin, les topinambours

se pèlent difficilement seulement si nécessaire, aussi sont-ils souvent cuits non pelés 

après un brossage minutieux ; on peut, au goût, enlever la pelure

après la cuisson, ce qui est plus facile, mais sans trop

attendre cependant, car refroidie elle se retire plus difficilement.

Conservation,

Tout savoir sur l’utilisation du topinambour

D’une part, manipuler le topinambour avec soin, car il est fragile

et se meurtrit facilement ; le mettre dans un sac de

plastique perforé sans le laver avec un papier absorbant

pour éliminer le surplus d’humilité et le placer

au réfrigérateur. D’autant plus, il se conservera jusqu’à 2

semaines. Cependant, on peut l’enfouir dans du sable comme

la carotte ; il se conservera de 1 à 2 mois. Par contre, le topinambour

supporte très mal la congélation et la mise en conserve car

sa chair noircit et sa texture dégénère. En dernier lieu, on peut le mariner.

A Propos 24recettes

Chercher aussi

Tout savoir sur l’usage de la noix de coco

Tout savoir sur l’usage de la noix de coco

Tout savoir sur l’usage de la noix de coco Avant tout, la noix de coco …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.