Tout savoir sur l’usage de la noix de coco

Tout savoir sur l’usage de la noix de coco

Tout savoir sur l’usage de la noix de coco

Avant tout, la noix de coco est un ingrédient de base des cuisines

asiatique, africaine, indienne, indonésienne

et sud-américaine. Aussi, on se sert de la pulpe fraîche ou séchée

ainsi que du lait et de la crème. De ce fait, la pulpe fraîche

peut aussi  être consommée lorsque la noix

est encore verte. À  ce stade, la coque peut être coupée au couteau

et la chair consommée à même la coque avec une cuillère..

On utilise surtout la pulpe séchée comme ingrédient

de recette, à des fins décoratives ou pour préparer

des condiments. Elle entre dans la préparation

d’une multitude de mets, tant sucrés que salé

(entrées, soupes, mets principaux, desserts). En fait, le lait a un

usage tout aussi varié qui se compare à

celui du lait de vache, il est très utilisé dans la cuisine

indienne pour la préparation de caris et de sauce et pour

la cuisson du riz. Ainsi, on s’en sert pour préparer soupes et

marinades, pour cuire viande, volaille, fruits

de mer, ragoûts, flans et puddings, ainsi que pour fabriquer des boissons.

Comment extraire le lait de coco,

Tout savoir sur l’usage de la noix de coco

Tout d’abord, pour obtenir du lait, mélanger 100 g de pulpe

râpée non sucrée (ou plus, si on désire un lait plus concentré)

avec 250 ml d’eau chaude, de lait ou d’eau de coco

dans une petite casserole. Pour cela, couvrir et laisser infuser

à feu doux pendant 30 min. Mais aussi, égoutter  le mélange

dans une mousseline en pressant avec les mains pour

extraire le plus de liquide possible. Puis, si le lait repose

un moment, il se formera sur le dessus un dépôt

nommé «crème», le retirer à la cuillère ou le mélanger

à nouveau au lait selon les besoins. Donc, la crème

de coco est utilisée pour faire mijoter viandes et volailles.

Méthode pour obtenir l’huile de coco

Pour commencer, on extrait de la pulpe de la noix de coco une huile

végétale nommée aussi l’huile de coprah. Autrement dit, on s’en sert telle

quelle ou on la transforme en beurre. En outre, cette huile contient

une grande proportion d’acides gras saturés, soit 91%,

ce qui fait qu’elle a la propriété de rester solide à la

température ambiante. Enfin, elle est très utilisée par

l’industrie alimentaire, notamment dans la pâtisserie, la friture

et la confiserie ainsi que dans la fabrication

de savons, de shampooings et de détergents ; elle

est souvent un ingrédient des laits artificiels, des lotions et des crèmes.

Origine de la noix de coco,

Tout savoir sur l’usage de la noix de coco

Premièrement, Fruit du cocotier, arbre qui appartient à  la

grande famille des palmiers, probablement originaire

du Sud-est asiatique et de Mélanésie dans l’océan

pacifique. Pourtant, Le cocotier pousse dans à peu près tous les pays

tropicaux, notamment en Indonésie, aux philippines, en Inde,

au sri Lanka, en Thaïlande et au Mexique, qui sont

les principaux pays producteurs de noix de coco qu’il y a

de servent entre autres à fabriquer cordages, paniers,

brosses, tapis et tissus ; la coque s’utilise comme

récipient ; la sève  est transformée en boisson alcoolique

et le lait et la pulpe sont des aliments très appréciés.

La taille de la noix de coco

En premier lieu, le cocotier peut atteindre 30 m. Il est coiffé d’un

bouquet d’énormes palmes. Alors, ses fruits, des drupes,

se développent en grappes, habituellement au

nombre de 5 ou 6, contenant une douzaine de noix chacune. Toutefois, sur l’arbre,

la noix de coco est entourée d’une enveloppe

fibreuse (le péricarpe) de 5 à 15 cm d’épaisseur. Par ailleurs, sous l’enveloppe fibreuse

se trouve une mince coque brune très dure, qu’il faut

casser pour parvenir à la pulpe (noix) qui adhère à

cette coque. Par contre, au centre du fruit se trouve une cavité qui

abrite un liquide blanc opalin, sucré et rafraîchissant que l’on

nomme «eau de coco» (ne pas confondre avec le lait de

coco qu’on obtient en broyant la pulpe). Ensuite, cette eau est

de l’albumen qui se transformera petit à petit tout au

long de la maturation en une chair blanc ivoire. Pour terminer, les parties comestibles

sont cette chair Appelée «Coprah» (ou «noix de coco»)

et l’eau très rafraîchissante qui se trouve dans la cavité.

Achat,

Tout savoir sur l’usage de la noix de coco

D’abord, choisir une noix de coco non fêlée, contenant

encore de l’eau (ce qu’on peut vérifier facilement

en secouant la noix), avec des «yeux» intacts, fermes et

exempts de moisissures. Dans ce cas, la noix de coco est aussi commercialisée entière,

en crème sucrée ou non grillée, en fait en conserve,

séchée, râpée ou en flocons. Cependant, elle est souvent sucrée,

ce qui le rend plus calorique. Dernièrement,on peut se procurer de

la noix de coco séchée râpée non sucrée, dans les magasins d’alimentation naturelle.

Valeur naturelle

crue Pulpe séchée, sucrée et râpée Pulpe séchée, non sucrée et râpée Lait de coco Eau de coco
Protéines 1,7 1,7 3,5 4,6 1,8
Matières grasses 16,8 16,1 32,3 48,2 0,5
Glucides 7,6 23,8 12,2 6,3 9,4
fibres 4,5 2,7 2,6
Par 50 g Par 50 g Par 50 g (250ml) (250 ml)

Il faut dire que, la valeur nutritive de la noix de coco varie

selon qu’il s’agit de la pulpe fraîche, de la pulpe

déshydratée, du lait ou de l’eau, tel qu’il est indiqué

dans le tableau. D’autant plus, la noix de coco fraîche est une bonne source de potassium ;

elle contient du cuivre, du fer, du magnésium,

de l’acide folique, du zinc et du phosphore. De même, elle est une source élevée de fibres.

La noix de coco séchée non séchée est une

bonne source de potassium, de cuivre et de magnésium ;

elle contient de fer, du zinc, du phosphore, de la

vitamine B6  et de l’acide pantothénique.  De toute évidence, elle est une source de fibres.

On dit la noix de coco laxative et diurétique.Pour finir, l’eau de coco serait vermifuge.

Conservation,

Tout savoir sur l’usage de la noix de coco

Examinons en premier, la noix de coco non ouverte se conserve à la

température de la pièce de 2 à 4 mois. Puisque, une fois ouverte,

elle se conserve 1 semaine au réfrigérateur ou 9 mois au congélateur. Considérons que, la pulpe fraîche et le lait se rangent au réfrigérateur,

ouvrir la pulpe d’eau pour éviter son dessèchement. En revanche, la pulpe se

congèle facilement et dégèle rapidement. En conséquence, conserver

la noix de coco séchée dans un endroit frais, à l’abri de l’air et des insectes.

Préparation

En tout premier lieu, pour ouvrir une noix de coco, percer d’abord

les parties molles sur le dessus («les yeux») à

l’aide d’un instrument pointu.Certainement, recueillir dans un

récipient l’eau qui s’en écoule. Outre cela, frapper ensuite la noix à

un tiers de sa hauteur à partir des yeux, tout en

tournant lentement, avec un marteau ou un

couteau lourd pour fendre la coque extérieure ; taper jusqu’à

ce que la noix se casse en deux. Par conséquent, retirer la chair blanche qui adhère

plus ou moins à la coque selon le degré de maturité

de la noix. Au contraire, on peut aussi mettre la noix dans un four

chaud à 180 0 C (350 oF) 30 min après  avoir percé les yeux

et fait écouler le liquide qu’elle contient, ce qui la fera

éclater et permettra d’enlever la chair

plus facilement. Finalement, il arrive que la chair soit rance, ce

qui n’est décelable qu’une fois la noix ouverte.

A Propos 24recettes

Chercher aussi

Tout savoir sur l'utilisation du rutabaga

Tout savoir sur l’utilisation du rutabaga

Tout savoir sur l’utilisation du rutabaga Pour commencer, le rutabaga se mange cru ou cuit.Puis, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.