Tout savoir sur l'utilisation du gingembre

Tout savoir sur l’utilisation du gingembre

Tout savoir sur l’utilisation du gingembre

Tout d’abord, le gingembre frais

est un aliment de base des cuisines asiatiques ; il assaisonne aussi bien des aliments salés que sucrés. Puis, il aromatise

entre autre sauces, viande, volaille, poisson, fruits de mer, légumes, riz, tofu, marinades, courts-bouillons, potages, fruits,

gâteaux et boissons. Ensuite, on en fait de la confiture et des friandises confites. Aussi, Au japon, le gingembre mariné est un

accompagnement classique des sushis et des sashimis. En fait, en occident, le gingembre est plutôt utilisé sous forme moulue pour parfumer les gâteaux, biscuits, pain d’épices et compotes. De ce fait, on utilise notamment

l’huile essentielle du gingembre dans la fabrication de bières et de boissons gazeuses (ginger ale). De plus, le gingembre moulu

entre aussi dans la composition de certains currys. Mais encore, le gingembre se marie particulièrement bien avec

les pommes et les bananes. Donc, le gingembre frais peut difficilement être remplacé par du gingembre séché ou moulu, car la saveur sera beaucoup moins relevée.

Origine du gingembre,

Tout savoir sur l’utilisation du gingembre

D’une part, Ribozome tubéreux d’une plante

vivace originaire d’Asie du sud-est, le gingembre

est cultivé dans la plupart des pays tropicaux et

peut aussi pousser dans les régions des climats tempérés.

Le gingembre est reconnu pour ses propriétés aromatiques

et  médicinales depuis les temps anciens. Pourtant, il est cité dans

d’antiques écrits chinois et indiens. Tandis que, le gingembre

était également connu des Grecs ; les Romains l’appréciaient

aussi puisqu’ils l’importaient il y a plus de 2000 ans. Du reste, ce n’est

que vers la fin du XIIIe siècle que le gingembre fut connu

par les Européens. En revanche, il devint très  recherche en Europe, notamment

pour ses vertus aphrodisiaques. Ce la dit, en France, il tomba ensuite graduellement dans l’oubli.

La partie aérienne de la plante peut atteindre 1,5 m

de haut. D’autant plus, la multiplication de la plante s’effectue par la

division des rhizomes. Par exemple, les rhizomes charnus sont de

taille et de couleur variables (sable doré, jaune, blanc ou rouge)  

selon les variétés, fort nombreuses. Toutefois, leur pulpe fortement

aromatique est piquante, poivrée et parfois brûlante. Ainsi, elle est recouverte

d’une mince peau comestible lorsque le rhizome est jeune et frais.

Achat,

Tout savoir sur l’utilisation du gingembre

Tout d’abord, le gingembre est commercialisé frais, séché ou

en conserve ; il est moulu, confit, cristallisé ou tranché

finement et mis dans le vinaigre. Pour finir, à l’achat du

gingembre frais, choisir un rhizome ferme et non ratatiné, exempt de moisissures.

Préparation

Premièrement, le gingembre frais est pelé, tranché, râpé,

haché ou coupé ou coupé en fins bâtonnets.

Méthode pour préparer

  1. Peler le gingembre frais
  2. Émincer le gingembre en fines tranches.
  3. Hacher finement

Cuisson

Il faut dire que, comme l’ail, l’intensité de sa saveur change

selon le moment où on l’incorpore durant

la cuisson. Pour terminer, elle atteindra son maximum si on ajoute

le gingembre en fin de cuisson et sera plus

discrète s’il est intégré  en début de cuisson.

Conservation,

Tout savoir sur l’utilisation du gingembre

En premier lieu, le gingembre frais se conserve au réfrigérateur

2 ou 3 semaines. De même, ne le peler qu’au moment

de l’utiliser. Dans ce cas, le gingembre se congèle facilement

tel que. Au contraire, il peut être pelé et coupé non

décongelé.  Mais en réalité, le gingembre confit

se conserve indéfiniment. Sinon, le gingembre en

conserve doit être réfrigéré lorsque le contenant

est ouvert. En conséquence, placer le gingembre moulu dans un contenant

hermétique et le conserver dans un endroit sombre, frais et sec.

Valeur nutritive

Potassium 24 mg
Magnésium 3 mg
Phosphore 3 mg
Par 5 ml (2 g)

Tout d’abord il faut dire que, le gingembre possède diverses propriétés

médicinales. Voire, on le dit tonique, antiseptique,

diurétique, fébrifuge, apéritif, stomachique et

aphrodisiaque. C’est dire, il stimulerait la digestion, combattrait

la flatulence et serait efficace contre les rhumes, la toux,

le mal des transports et les douleurs

rhumatismales. Par contre, il peut irriter le système digestif,

aussi est-il préférable de l’utiliser avec

modération. Finalement, en tisane, mesurer environ 1 cuillerée à thé de racine

pour 250 ml d’eau et faire bouillir environ 3 min.

 

A Propos 24recettes

Chercher aussi

Tout savoir sur l'usage de l’achigan

Tout savoir sur l’usage de l’achigan

Tout savoir sur l’usage de l’achigan Avant tout, l’achigan de taille moyenne peut s’apprêter comme …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.